AIRS CONSULTING base ses relations d'affaires sur une démarche Best Practice.

 

  •   Connaissance du milieu bancaire, de ses attentes

  •   Bienveillance, Ecoute, Concertation, Partage, Réflexion de groupe

  •   Comportement éthique pour gagner la confiance et le respect des parties prenantes

  •   Grande motivation garantissant un engagement constant pour l'atteinte des objectifs

  •   Disponibilité et flexibilité facilitant l'adaptation aux nouvelles demandes, le respect des échéances

  •   Une certaine vision de la relation de confiance et de conscience professionnelle

  •   Volonté de satisfaire le client final : Présentations, Démonstrations, Formation...

  •   Efficacité, Sécurité, Fiabilité, Optimisation font partit de nos préocupations

Expertise

Expérimentés sur les interfaces, le routage, la distribution, la transformation de messages, nous vous assistons dans la conception et la mise en œuvre de vos plateformes.

Du design de l'architecture la plus appropriée à la sélection des produits adéquats, nous prenons en compte les contraintes des systèmes existants, les exigences fonctionnelles et non fonctionnelles de la nouvelle solution, les éventuels besoins de transition.

 

Notre constante implication dans le monde de la messagerie financière, nous a forgé de nombreux atouts et notamment les compétences suivantes:

 

  • Services de messagerie spécialisée de la banque/Finance:

    • SWIFT : FIN Store & Forward,

    • SIC, euroSIC, Secom (en Suisse).

  • Standards de messages:

    • FIN (MT/MX), ISO 15022/20022, SIC, FIX, XML,  etc...

  • Passerelles (ou plateformes techniques) de gestion de la messagerie bancaire et financière:

    • Suite SWIFTAlliance, SWIFT/Arkelis AMH, MINT, Incentage IMS, ISB, IPC, Sterci GTExchange (Stelink), IBM WFNI (Merva).

  • Connectivité aux réseaux SWIFTNet, Finance IPNet.

  • Réseaux et Infrastructures de marché de la Finance:

    • SWIFTNet FIN Store & Forward, InterAct, FileAct

  • Systèmes de Compensation des paiements (RTGS) Suisse:

    • SIC/euroSIC

  • Systèmes de Règlement/Livraison des titres en Suisse:

    • SIS/Secom

  • Techniques de Contrôle d'Accès, d'Authentification et de Sécurisation du trafic sur ces infrastructures: RMA, PKI, IBASEC, HSM

 

Nos nombreuses implications, à divers niveaux, lors de la mise en œuvre de certaines offres d'Intégration de Systèmes et d'Applications Informatiques d'Entreprises (EAI-ESB), nous a permis de nous constituer une expérience significative sur les solutions des principaux acteurs.

Ces solutions offrent une architecture claire et évolutive pour l'interconnexion d'applications hétérogènes intra et inter systèmes d'informations ; Souvent elles permettent ainsi de faire cohabiter et communiquer les technologies anciennes et nouvelles au moyen d'interfaces non intrusives.

 


 

Cette expertise a permis de nous entourer d’excellentes relations et de pouvoir ainsi bénéficier d'une très bonne appréciation des fonctionnalités et de la qualité de certaines solutions du marché:

 

  • Offre des Acteurs principaux du marché: Swift, Arkelis, Incentage, Sterci, Sungard, IBM, ...

  • Intégration des Plateformes : Suite SWIFTAlliance, AMH, ISB, Stelink (GT Exchange), MINT, Merva

  • Mise en œuvre des Solutions d'Intégration et Middleware EAI : Incentage IMS.

Actualit├ęs

ECB tells firms to buck up Sepa migration efforts

ECB tells firms to buck up Sepa migration efforts

The European Central Bank (ECB) has warned that many companies are leaving Sepa migration too late, leaving themselves open to serious problems when the February 2014 deadline arrives.

In a report, the ECB says that with just 11 months until the migration deadline for Sepa (Single euro payments area) credit transfers and direct debits, large swathes of the continent is behind schedule.

While most corporations have already completed the planning phase and know what Sepa will mean for them in practical terms, a number have adopted very late internal deadlines for actual implementation, waiting until the end of 2013. This is a "source of concern", in particular when it comes direct debits, warns the report.

Want ot know more?